Actualités & Médias

Le 22 février 2012
Hommage au Père Michel Hayek

Sous le Haut Patronage de Sa Béatitude le Patriarche Mar Béchara Boutros Al Raï, et à l’occasion de la parution de l’ouvrage La Maronité : Complexité ou Cause, du R. P. Michel Hayek, le Centre Phœnix pour les Études Libanaises de l’USEK a organisé une conférence intitulée « Hommage au Père Michel Hayek », qui a eu lieu le 22 février 2012. Ce livre, édité par Jad Kusaifi, contient 11 conférences tenues par le P. Michel Hayek durant le Carême de 1979 à la cathédrale Saint-Georges de Beyrouth.

Après l’hymne national libanais et la diffusion d’un documentaire sur la vie et les réalisations du P. Michel Hayek, Mgr Issam Abi Khalil, représentant l’Archevêque Boulos Matar, a prononcé une allocution intitulée « La maronité selon la pensée du P. Michel Hayek ». Dans ce cadre-là, il a souligné que le P. Hayek « … a consacré toute sa vie pour défendre la religion maronite… La religion maronite a réussi à résister aux nouveaux défis comme elle l’avait fait durant 14 siècles et est restée la conscience du Liban et de l’Orient ». Mgr Issam Abi Khalil a insisté sur le fait que la résistance fut accomplie « grâce aux prières des maronites, à leurs sacrifices et leurs martyrs sur l’autel de la patrie et de l’humanité ».

Le Père Daniel Zgheib a parlé du « Père Michel Hayek et de la Réforme Liturgique Maronite ». Il a affirmé qu’au début du vingtième siècle, plusieurs prêtres ont commencé à manifester un intérêt pour la liturgie maronite après qu’elle eut été oubliée pendant longtemps ; à savoir : Boutros Dib, Michael Rijji, Michael Doumit et Michel Hayek. Néanmoins, ce qui distingue Michel Hayek des autres experts en liturgie, c’est qu’il n’a pas seulement fourni une présentation descriptive de la liturgie mais qu’il a aussi été pionnier dans l’identification des failles et la proposition de réformes alternatives qui devaient être entreprises.

Dans son discours, le journaliste Farid Selman a estimé que connaître le Père Michel Hayek de son vivant est une grâce d’une grande rareté. De même, il a indiqué que « … tout en espérant une renaissance pour notre Orient dévasté, menacé par ses pluralités historiques, je souffre de l’absence prématurée du Père Michel Hayek, car ce grand Orient était au premier plan de ses préoccupations et de ses rêves ».

La conférence s’est achevée avec l’intervention du neveu de Père Michel Hayek, le Dr Naji Hayek. Celui-ci a évoqué son oncle, l’homme, qui, tout en ayant toujours à l’esprit l’exemple de Jésus-Christ, a vécu une vie intellectuellement riche et physiquement pauvre. Il a souligné que « le Père Hayek était une personne dévouée, dévouée à chaque être humain, fidèle aux paroles et aux actions de Jésus… Il a embrassé cet engagement humanitaire à tous les niveaux au sein de la société et de l’État, vu qu’un tel engagement est une valeur essentielle du christianisme ; le Père Michel savait, qu’à travers un pareil engagement, le côté humanitaire des personnes évolue. ».
Université Saint-Esprit de Kaslik
Tél.: (+961) 9 600 000
Fax : (+961) 9 600 100
© Tous droits réservés 2018
Abonnez-vouz à notre newsletter
Connectez-vous