Actualités & Médias

Les 27 et 28 novembre 2018
Écrire pour le théâtre au Liban : états des lieux et perspectives

organisé par la Faculté de Musique
en partenariat avec l’ENSATT

Suivi d’un studio de dramaturgie, du 29 novembre au 2 décembre 2018 coanimé par Enzo Cormann et Nagy Souraty

Responsables scientifiques
  • Ubavka Zaric, directrice des études à l’École Nationale Supérieure d’Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT)
  • Léna Saadé Gebran, chef du Programme des Arts Scéniques à l’Université Saint-Esprit de Kaslik (USEK)

Appel à communications
En l’absence de recherches récentes sur l’écriture dramatique au Liban, et en raison du nombre sérieux d’auteurs, de praticiens et d’académiciens qui produisent annuellement des spectacles, remplissant souvent plusieurs fonctions (auteur, producteur, metteur en scène et/ou animateur de stage et enseignant), le présent colloque se veut un espace voué à l’examen de l’état des lieux de l’écriture dramatique au Liban, à l’interrogation de son évolution et à la réflexion sur les nouvelles perspectives envisagées par ses auteurs.
Quels chemins ont emprunté les précurseurs qui ont assisté à la guerre civile au Liban génératrice de mutations sociales profondes tant au niveau de la mentalité individuelle et communautaire qu’à celui de la perception de l’autre et du vivre ensemble ? Quels sont les sujets abordés dans l’écriture dramatique contemporaine d’après-guerre (1975-1990) ? Quelles en sont les principales thématiques qui ont constitué les maillons d’une vision théâtrale stratégique susceptible de promouvoir sur la scène publique une personne nouvelle, une gestion de vie autre, un nouveau mode de pensée, une interrogation rationnelle et pourquoi pas comiquement rationnelle de l’ordre des choses de la vie, une percée dans l’intégration du théâtre au plan universel, une vision féministe qui ne ressasse pas le même sujet, une sortie de l’adaptation théâtrale vers la créativité et l’innovation d’un théâtre libanais habilité à partager avec le monde, à l’ère de la globalisation, un savoir et un art ?

Le colloque s’interroge aussi sur le périmètre des écritures théâtrales au Liban : l’environnement socioculturel et régional des auteurs dramatiques au Liban, le public auquel ils s’adressent, l’efficacité de leur œuvre, son rattachement aux mœurs, coutumes, codes linguistiques et vestimentaires, etc. De même le colloque met l’accent sur la langue en vigueur : uniforme, littéraire ou dialectale, plus les particularités de l’écriture appropriées à la scène au Liban.

Par ailleurs, le Liban voit naître, à l’aube du XXIe siècle, des créations collectives au théâtre. Quelles réflexions découlent des différentes écritures de plateau ? Comment fonctionnent Les troupes ? Par qui sont-elles financées ? Sont-elles subventionnées par les festivals ? Les organisateurs des festivals assurent-ils la continuité de l’écriture théâtrale au Liban ?

Objectif du Colloque

Bien que le colloque ne prétende pas balayer le plateau de l’écriture théâtrale au Liban de façon exhaustive, il n’en demeure pas moins qu’il sensibilise à interroger l’écriture dramatique contemporaine au Liban, à proposer un panorama par la voix des auteurs dramatiques, sur ce qui s’écrit et se produit aujourd’hui au Liban.

Axes du Colloque

Le colloque est réparti sur quatre axes :
1- Écrire pour le plaisir d’écrire : Cet axe cédera la parole aux auteurs qui écrivent régulièrement même s’ils n’arrivent pas à se produire annuellement. Souvent nous les entendons rapporter que la pièce en vogue attendait dans les tiroirs le moment opportun à sa mise en scène.

2- Écrire collectivement pour le théâtre au Liban : Cet axe mettra l’accent sur l’écriture de plateau, sa naissance, son développement au Liban ainsi que sur les réflexions qui l’animent.

3- Écrire au féminin : Cet axe portera l’attention principalement sur les femmes libanaises auteures et dramaturges pour qui le théâtre est le contexte propice à leur expression ouverte sur le monde. Il pourra inclure aussi les hommes qui écrivent au féminin.

4- Écrire en tant qu’allochtone pour le théâtre au Liban : Cet axe mettra en exergue la vision de nombreux auteurs non libanais qui ont connu le Liban et qui ont écrit pour le théâtre au Liban.

Public

S’inscrivant à la fois dans l’écriture dramatique passée et contemporaine, ce colloque est destiné principalement aux auteurs dramatiques, aux organisateurs de festival qui soutiennent le travail des auteurs dramatiques, des journalistes, des professionnels des métiers du théâtre (journalistes, reporters, responsables d’associations, etc.), ainsi qu’aux chercheurs en sciences humaines et sociales qui s’intéressent au théâtre libanais contemporain d’après la guerre de 1975-1990, dans toutes ses formes et avec de multiples formes d’interventions ouvertes à tous les publics (tables rondes, débats, expositions, conférences).

Comité scientifique
  • Badih El Hajj (R. P.) – Université Saint-Esprit de Kaslik – Liban (USEK)
  • Enzo Cormann – École Nationale Supérieure d’Arts et Techniques du Théâtre – Lyon (ENSATT)
  • Ubavka Zaric – École Nationale Supérieure d’Arts et Techniques du Théâtre – Lyon (ENSATT)
  • Hanane Kassab Hassan – Université Saint-Joseph – Liban (USJ)
  • Léna Saadé Gebran – Université Saint-Esprit de Kaslik – Liban (USEK)
  • Nagy Souraty – Université Saint-Esprit de Kaslik – Liban (USEK)
  • Betty Taoutel – Université Saint-Joseph – Liban (USJ)
  • Nehmetallah Abi Rached – Professeur émérite
  • Hoda Nehmé – Université Saint-Esprit de Kaslik – Liban (USEK)
  • Badih El Hage (R. P.) – Université Saint-Esprit de Kaslik – Liban (USEK)
  • Monica Ruocco, Università degli Studi di Napoli L’Orientale – Italie
  • Laurence Denooz – Université de Lorraine (UL)

Calendrier
20 septembre 2018 : date de retour des propositions
27-28 novembre 2018 : colloque
30 janvier 2019 : remise des textes à Léna Saadé Gebran
1er mars 2019 : envoi des avis du comité scientifique aux auteurs pour correction
30 mars 2019 : remise des textes définitifs pour publication

Les articles retenus, après avis du comité scientifique, feront l’objet d’une publication.
Propositions de communication
1 page isolée comportant le nom, l’appartenance institutionnelle, le grade, le titre de la communication et les coordonnées de l’auteur (adresse professionnelle, adresse personnelle, adresse électronique et téléphone)
Sur 1 autre page : une proposition de 15 à 20 lignes en français ou en anglais (Word, Times 12, interligne 1,5) avec indication de l’axe choisi et un titre provisoire.
Cinq mots-clés devront également être mentionnés.

Les propositions de communication seront adressées conjointement à :
Léna Saadé Gebran : lenasaade@usek.edu.lb et Claude Achkar : claudeachkar@usek.edu.lb

Secrétariat du colloque
fmusique@usek.edu.lb | Tél. : +961 9 600 022 | Fax : +961 9 600 771

Adresse
Université Saint-Esprit de Kaslik, Faculté de Musique
B.P. 446 Jounieh – Liban
Université Saint-Esprit de Kaslik
Tél.: (+961) 9 600 000
Fax : (+961) 9 600 100
© Tous droits réservés 2018
Abonnez-vouz à notre newsletter
Connectez-vous