Faculté des Lettres

Mot du doyen

Une Faculté des Lettres est tout un microcosme intellectuel, où l’on apprend à décoder, à analyser, à donner du sens, à entrer en complexité selon l’acception qui nous parvient par le biais des travaux d’Edgar Morin, à faire du lien et à acquérir des aptitudes linguistiques, littéraires et communicationnelles, ainsi que des compétences professionnelles ciblées et, pour cela même, hautement prisées et recherchées avec ferveur.

Au sein de notre Faculté des Lettres, nous nous sommes fixé comme enjeu fondamental de former la jeunesse de la relève, de façonner son être-en-soi et son être-au-monde, cette jeunesse même que nous ambitionnons de voir articuler savoir, savoir-faire et savoir-être, et s’évertuer à donner de la mouvance à la connaissance et, plus encore, à actionnabiliser celle-ci en vue d’apporter de la valeur à son territoire, comme à l’écosystème en général.

À l’aune de l’ère de la communication mondialisée, de l’esprit sans frontières, les étudiants de tous horizons peuvent bien trouver dans le cadre de notre Faculté des Lettres le lieu même du patrimoine en soi et du patrimoine augmenté, des textes d’humanité et des humanités numériques, de l’ouverture à l’altérité, voire à l’international et à l’universel, du multilinguisme et du multiculturel, des parcours d’éclectisme et d’excellence, parce que nous sommes sans doute bien la composante la plus pluridisciplinaire de l’institution, de par notre nature immanente et originelle.

Dans un monde en continuelle mutation, notre Faculté des Lettres se met elle aussi au diapason de la mutation, en professionnalisant ses formations, en facilitant la mobilité de ses effectifs estudiantins dans le pays, dans la région comme vers l’étranger, en offrant des spécialités de pointe et des mineures de qualité, mais aussi en se donnant une meilleure visibilité encore au travers de l’expertise de ses différents programmes de formation par EVALAG.

C’est bien le futur qui détermine le présent, comme le pense avec force conviction le systémicien Paul Watzlawick. Car la réalité à venir n’est pas nécessairement déterminée par le passé ; elle est encore à inventer. C’est dans ce sillage que nous encadrons et formons nos étudiants, forts qu’un jour ils sauront faire la différence. Et, peut-être, espérons-le, toute la différence.

Nicole Saliba-Chalhoub
Université Saint-Esprit de Kaslik
Tél.: (+961) 9 600 000
Fax : (+961) 9 600 100
© Tous droits réservés 2017
Abonnez-vouz à notre newsletter
Connectez-vous